Le Densus 88, trop violent ?

Le Densus 88 en action ©Jakarta Globe

Le Densus 88 en action ©Jakarta Globe

 C’est ce que le conseil des oulémas indonésien (MUI), le président de Muhammadiyah  et des représentants de Nadhlatul Ulama(NU) – les deux plus grandes associations musulmanes indonésiennes) ont déclaré jeudi. Pour eux, l’unité de la police en charge du contre-terrorisme en Indonésie est responsable de nombreuses bavures et de violations des droits de l’homme. Nos chers religieux reprennent les mêmes arguments que les milices islamistes et souhaitent donc une dissolution de l’unité, celle-ci étant particulièrement active depuis quelques mois.

 Il est vrai que le Densus a tendance depuis plusieurs années à ne pas faire dans la dentelle, notamment sur les conseils pas forcement éclairés de Rohan Gunaratna. Cependant, au regard des arrestations et neutralisations de terroristes, qui songerait à se plaindre ? Cette déclaration apporte néanmoins un éclairage important sur la radicalisation progressive de Muhammadiyah. Le mouvement, fondé en 1912 à Yogyakarta, s’est toujours montré réticent au syncrétisme indonésien (kejawen), qui est lui représenté par NU. Muhammadiyah apparaissait comme un mouvement moderniste, du fait de son implantation dans les centres urbains indonésiens. L’une des figures de Muhammadiyah fut sans nul doute Amien Rais. Cependant, depuis plusieurs années, des luttes de pouvoir à l’intérieur même du mouvement ont donné lieu à l’émergence de courants plutôt radicaux, notamment portés par des membres du parti islamiste PKS. Ces derniers ont réussis à s’emparer des postes à responsabilités du mouvement.

La réaction de Muhammadiyah apparaît donc comme une énième confirmation d’une tendance à la radicalisation au sein même du mouvement, ce qui, pour les penseurs musulmans modernistes indonésiens, n’est pas forcement une excellente nouvelle.

Publicités
Cet article, publié dans extrémisme religieux, politique indonésienne, Terrorisme, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Densus 88, trop violent ?

  1. Frédéric dit :

    Concernant l’usage de la force envers les criminels. Attention a ne pas devenir des monstres en luttant contre des monstres. On voit par exemple que les débordements dans la « guerre contre le terrorisme »
    dont les symboles mediatiques sont Abu graib et Guantanamo ont gravement entaché la réputation de la démocratie américaine et a favorisé sur plusieurs points les fanatiques qu’elle combatté.

    Je ne connait guère cette formation, mais elle subit sur le net des critiques d’ONG que l’on ne qualifié de fondamentalistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s