L’Indonésie m’inquiète

Le dernier message traitait des violences et de la recrudescence des ces dernières dans l’Archipel.  Je dois avouer que je ne pensais pas parler une fois de plus de ce sujet ce soir. Cependant, les récentes déclarations du Ministère des Affaires Étrangères indonésien (Marty Natalegawa), selon qui le gouvernement protège les minorités du pays, ont donné lieu à une fronde de la presse anglophone indonésienne.

A l’origine de tout cela, deux excellentissimes articles du New York Times, insistant sur les atteintes aux droits de l’Homme dans l’Archipel. En effet, il n’est pas question ici de se voiler la face : le gouvernement indonésien ne fait rien à ce jour pour protéger les minorités religieuses ; plus important encore, certaines lois mises en œuvre par l’actuelle majorité au pouvoir – sous la forme d’une coalition relativement bancale – peuvent être interprétées comme étant contraire à la constitution et au Pancasilah.

Le coup de grâce a été donné par un éditorial du Jakarta Post qui résume bien la situation . Et il est difficile de ne pas abonder dans le sens de cet édito tant l’équilibre fragile de ce pays tends à se fragiliser. Au regard de la situation actuelle, il convient de s’interroger sur les calculs politiques menés par le gouvernement indonésien. Ne sont pas rares les fois ou l’on entend parler de gouvernement faible, de président mal conseillé et mal entouré. Il est aussi question de cette coalition comprenant des partis islamistes à tendance radicale. Et il conviendrait de s’attarder sur les liens qu’entretient la police indonésienne avec ces voyous enturbannés du FPI et du MMI, ces barbus des tropiques.

Alors que les medias indonésiens dissertent sur la venue – ou non – de la chanteuse Lady Gaga, peu vont s’intéresser au sort des minorités du pays. Certes, Lady Gaga est elle aussi menacée par les barbus des tropiques (et devinez quoi ? La police leur donne raison jusqu’à présent). Que vont devenir les Ahmadis et les chiites indonésiens ? Quid de l’exercice du culte par les églises protestantes en banlieue de Jakarta ? Bien sur, les exactions sont rapportes par les medias, mais très vite reléguées a la rubrique faits divers.

Si il ne fallait retenir qu’une chose de cette journée – outre l’excellentissime édito du Jakarta Post – c’est sans doute la déclaration de l’Ambassadeur des USA à Jakarta, Scot Marciel

‘’concerns arose more on minority groups that had not been protected against some groups that are intolerant’’

Publicités
Cet article, publié dans Barbus des tropiques, chroniques de la violence ordinaire, extrémisme religieux, politique indonésienne, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s