La théorie du complot vue par le FPI

Manifestation du FPI ©depoknews.com

Le Front Pembela islam (FPI, front des défenseurs de l’Islam, milice radicale plus ou moins soutenue par les forces de polices indonésiennes… ) fait encore parler de lui sur l’Archipel. Cette fois-ci, point d’attaques sauvages de night club ou autre lieux de débauche ou d’appel a se débarrasser des infidèles, mais une accusation qui risque de faire parler en Indonésie.  Le FPI accuse ni plus ni moins que les services de renseignements indonesiens de collaborer avec Israel.

Selon le porte-parole du FPI, Munarman, ce dernier aurait été interdit de pénétrer sur le territoire jordanien alors qu’il allait avec l’un de ses camarades participer a la « Global March to jerusalem Movement », une action a n’en pas douter pacifique et visant au rapprochement entre les peuples et religions.  Charterisé vers l’Indonesie, le porte-parole du FPI accuse le BIN ( Badan Intellijen Nasional, service de renseignement indonesien) de les avoirs denoncees aupres de leurs petits camarades jordaniens. Une occasion pour le FPI de qualifier le BIN comme etant un « laquais des sionistes » et un « alliee du Mossad ».

Si les relations entre services de renseignement – y compris israélien et indonésien – semble tout a fait logique, il n’est pas certain que le gouvernement et le BIN apprécient ces accusations. Pour cause, les relations diplomatiques entre les deux Etats sont inexistantes – enfin dans la théorie, car les appareils de combat A-4 Skyhawk acquis par l’armée de l’air indonésienne (TNI-AU) proviennent bel et bien d’Israël. A l’époque, les aéronefs étaient arrivés secrètement, par voie maritime, depuis Tel Aviv en 1980. A l’epoque, Singapour avait servi de broker pour les deux gouvernements. Il n;en demeure pas moins que ces appareils sont le seul témoignage visible d’une quelconque relations entretenues par les deux Etats.

Et c’est la que le probleme risque de se poser; si le FPI n’est pas franchement pris au serieux par une majeure partie de la population indonesienne, cette accusation risque – dans un climat politique deletere, alors que la population descend dans la rue pour protester contre la hausse du prix du carburant – de poser quelques problemes a l’administration du president Susilo Bambang Yudhoyono. Il ne s’agit pas ici d’un evenement insurmontable, mais il se pourrait qu’il influe sur la confiance que le peuple indonesien porte pour SBY.

Quant au BIN, qu’en est-il?  Certains observateurs feront remarquer que le FPI – sans être coutumier du fait – n’a jamais été coutumier de la mauvaise habitude qui consiste a mordre la main qui le nourrit. Il reste cependant a savoir si le BIN continue a entretenir des relations avec les barbus de l’Archipel. Les dernières actions et déclarations  des défenseurs de la foi contre les kafirs (infidèles), les menaces a l’encontre de SBY, et une opposition croissante de la population indonésienne (qui s’est manifestée par un rassemblement a Jakarta il y a quelques semaines) n’ont pas forcement plu au gouvernement et officiers du renseignement indonésien. Plusieurs indices permettent de penser que le gouvernement indonésien songe sérieusement a sanctionner le FPI. Les déclarations de Djoko Suyanto (ministre ordinateur pour les affaires de sécurité, politiques et judiciaires) prévenant les leaders du FPI que le mouvement serait démantelé a la prochaine incartade vont dans ce sens. mais une question demeure, comme souvent en Indonésie – et ailleurs. Réelle volontiers du gouvernement d’en finir ou simple declaration cosmétique?

(sources: Jakarta Post, Kompas)

Publicités
Cet article, publié dans Barbus des tropiques, extrémisme religieux, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s